​Tél : 01 49 80 55 64

© 2019 par Romain GUIMBER & Noémie REBECCA.

Gumri

D'abord connu sous le nom de Kumaïri, le hameau, devenu « Gumri », ne se développe vraiment qu'au XIXème siècle. En 1837, la ville est rebaptisée Alexandropol sous l'Empire russe puis, en 1924, Léninakan pendant la période soviétique. Après l'indépendance de l'Arménie en 1991 elle retrouve son nom de Gümri.
Le 7 décembre 1988, la ville est détruite à 60 % par un séisme de 6,9 sur l'échelle de Richter, et les déperditions d'eau potable sont estimées à 40 %.

Les relations de la ville de Créteil ont commencé au lendemain du tremblement de terre de décembre 1988 par une aide humanitaire financière conséquente, qui a permis l'envoi d'une ambulance du SAMU avec l'aide de l'Hôpital Henri Mondor (jumelé avec l'hopital Erebouni d'Erevan), la Croix Rouge allemande, et l'Association des Arméniens de Créteil. La première grande réalisation a été la mise en place d'un programme de placement familial d'enfants orphelins dans des familles d'accueil en Arménie, initiée par le Député-Maire de Créteil, Laurent CATHALA. Le Comité de Jumelage de la ville a été chargé de gérer la faisabilité et l'application de ce programme. 

Voir aussi le site de Gümri

1/1

Depuis 2009, il existe une convention entre le Comité de Jumelage de Créteil et Gümri pour la remise en état de l'école de musique, historiquement la première école de musique du pays. Celle-ci accueille actuellement 400 enfants et 80 enseignants. Elle est ouverte tous les jours et tous les instruments traditionnels arméniens, ainsi que le piano, violon, violoncelle, et les instruments à vent sont enseignés. La réputation de cette école l'a faite évoluer en intégrant d'autres disciplines artistiques, telles le théâtre, la danse classique et traditionnelle, le design, la sculpture. La réhabilitation du bâtiment, endommagé lors du tremblement de terre, est actuellement insuffisamment adaptée aux besoins et la Municipalité de Gümri a été sollicitée pour réaliser ces travaux. Le Comité de Jumelage de la ville de Créteil participe à cette rénovation, en particulier pour les travaux d'assainissement, pour rendre fonctionnel tout le réseau de traitement des eaux, remettre en état et aux normes l'installation sanitaire largement inadaptée et insuffisante, et enfin permettre l'arrivée d'eau potable.